Plus d’expérience ou plus de diplômes ?

Tous les recruteurs rencontrent de jeunes candidats bardés de diplômes. Doués pour les entretiens, ils finissent dans le trio de tête. Lors de la sélection finale se pose alors la vrai question : que vont-ils apporter à l’entreprise ? Leur formation remarquable est-elle  plus importante que l’expérience des autres candidats ?

Sur le papier, et lors de l’entretien, ce sont des candidats impressionnants. Mais lors d’une analyse plus approfondie, il parait évident que leur expérience fait vraiment défaut. Leur qualité en communication et leur motivation à découvrir un nouveau métier sont encourageants. Malheureusement, ce n’est pas toujours ce que l’on cherche. Souvent, on a besoin d’une personne capable de prendre rapidement les bonnes décisions, et d’apporter une réelle expérience au poste.

Dans une organisation disposant d’un programme d’intégration et de formation structuré, il est plus facile d’offrir un emploi aux candidats qui ont déjà investi du temps dans leur formation. Car ils conservent l’enthousiasme de leurs études, et assimilent rapidement le contenu de leur nouveau métier.

Le choix entre les diplômes et l’expérience se présente aussi sous la forme d’un candidat externe novice et d’un candidat interne plus expérimenté. Le risque est de créer du ressentiment chez celui dont on a refusé la promotion. C’est souvent le cas pour des postes de direction où les besoins sont la formation et les nouvelles compétences. Choisir un candidat externe disposant d’une excellente formation s’avère souvent un bon choix. Mais d’autre fois, non. Dans ce cas, il est difficile d’expliquer au candidat interne écarté pourquoi le diplôme a été préféré à l’expérience…

Lorsqu’il faut secouer l’organisation et apporter de nouveaux points de vue, il s’avère impératif d’embaucher du « sang neuf ». L’organisation ne dispose pas toujours d’un programme de formation structuré pour intégrer cette nouvelle recrue. La première action de recrutement à mener est d’identifier dans l’entreprise la personne expérimentée avec laquelle le nouvel embauché fera ses armes. Et en fonction de cette personne, choisir le candidat le plus adapté.

En conclusion, un CV impressionnant avec des diplômes est toujours bien accueilli par un recruteur. Cela prouve que le candidat est capable de porter son projet de développement professionnel. Lorsque le candidat possède en plus des compétences transférables et une expérience pertinente,  cela le rend forcément encore plus attractif. Quand on a la possibilité de prendre un risque calculé, la formation et les compétences acquises peuvent prendre le pas sur l’expérience. Quand on a besoins de résultats rapides, l’expérience apporte sans conteste plus de valeurs à l’organisation.