Top 10 des soft skills à évaluer chez un bon manager

Lecture de 6 min.

Quels sont les soft skills à maîtriser pour être un bon manager ?

Plus d’infos ? Article dédié sur l’évaluation des softs skills.

Le travail d’un manager est de diriger, motiver et guider l’équipe pour atteindre les objectifs de l’entreprise. Pour ce faire, il est important qu’un gestionnaire possède des compétences comportementales telles que la communication, la résolution de problèmes, l’empathie et la résolution de conflits.

La soft skill la plus importante pour un poste de manager ? Ah, sans aucun doute – c’est la capacité de se souvenir des noms de tout le monde ! Si vous pouvez y arriver, vous donnerez aux membres de votre équipe la meilleure motivation. Vraiment ! Quel meilleur outil de motivation existe-t-il ?Un manager de managers de managers... 😀

Lors d’un entretien, l’évaluation des soft skills d’un manager donne un aperçu de sa capacité à diriger efficacement son équipe. Ces évaluations peuvent aider à identifier les forces et les faiblesses, qui peuvent ensuite être utilisées pour développer une stratégie de gestion efficace au sein de l’organisation.

Les soft skills à maîtriser pour être un bon manager

Un bon manager a la capacité à travailler en équipe

C’est une lapalissade ! Les capacités à travailler en équipe sont très importantes pour les managers et les chefs d’équipe. Elles leur permettent de créer une atmosphère de collaboration. Elles instaurent le respect entre les membres de l’équipe. En travaillant en équipe, les membres peuvent partager leurs idées et leurs perspectives. Ils améliorent leurs performances collectives. De plus, lorsque les membres de l’équipe travaillent ensemble, ils peuvent mieux comprendre les besoins et les objectifs de l’entreprise. Ils vont ensuite avoir un but commun. Ils s’entraideront pour y parvenir.

Être un bon manager, c’est savoir communiquer

Un manager est avant tout un communiquant. Pour un chef d’équipe, une bonne communication est essentielle. Elle permet de s’assurer de la bonne exécution des tâches. Elle va faciliter la direction et la gestion efficace de l’équipe. Une bonne communication crée aussi une atmosphère de travail positive et productive. En tant que manager, la fluidité des échanges avec les collaborateurs aide à résoudre les conflits. Elle améliore les relations entre les membres de l’équipe. Enfin, un bon manager ou un bon chef d’équipe doit être capable de communiquer clairement et de manière efficace. Ainsi ses instructions sont clairement comprises par ses subordonnés et ses collègues.

La capacité au leadership et à prendre des décisions : les soft skills du manager indispensables

Parmi les savoir-être indissociables du manager, il y a le leadership et la capacité à prendre des décisions. Un bon leader doit inspirer. C’est à la fois trouver de la motivation, et motiver ses subordonnés. C’est lui qui doit donner le sens du collectif (« Voir comment on termine en finale d’une coupe du monde ! »). Il va les aider à atteindre des objectifs communs. Il va mettre en place des nouvelles méthodes de travail pour être plus efficace. De plus, manager une équipe, c’est éviter les conflits entre les membres de son équipe.

Un manager doit également prendre des décisions en fonction des besoins de l’entreprise. Indépendamment de son style de management, sa responsabilité est l’atteinte des objectifs. Disposer de compétences managériales, c’est donc aussi expliquer clairement ses prises des décisions, même si elles ne sont pas partagées par ses collaborateurs.

Soft skills manager : La capacité au leadership et à prendre des décisions

Manager une équipe, c’est être flexible et s’adapter aux changements

La flexibilité et la capacité à s’adapter aux changements est un avantage important. Elles permettent aux managers et chefs d’équipe de réagir rapidement aux changements de l’environnement. Cela leur donne la capacité de s’adapter aux nouvelles situations, aux imprévus. Comme par exemple un problème technique ou une ressource manquante. Cela leur permet également d’être plus créatifs. Ils trouvent ainsi des solutions innovantes aux problèmes complexes qu’ils rencontrent forcément. En outre, cela leur permet de mieux comprendre leurs employés (intelligence émotionnelle). Certains recruteurs disent en effet que la flexibilité permet au manager d’écouter son équipe. Car il sait s’adapter selon les besoins de ses collaborateurs.

Capacité à résoudre des problèmes complexes : LA soft skill du manager de demain

Les compétences en résolution de problèmes sont essentielles pour les managers et les chefs d’équipe (« Manager, c’est s’occuper des problèmes que personne ne veut ! »). Les managers de demain devront savoir prendre du recul, écouter et décider. L’intelligence artificielle apportera dans quelques années les solutions pour la résolutions de problèmes complexes. Les compétences techniques des membres de leur équipe ne suffiront malheureusement plus. Les managers devront donc être ceux qui comprennent les tenants et aboutissants. Cela leur permettra de prendre des décisions rapides et efficaces. Ils devront avoir la capacité de gérer les situations difficiles. Et finalement de trouver des solutions qui sont à la fois bénéfiques pour l’entreprise et pour les employés.

En tant que manager, l’ intelligence émotionnelle indispensable pour la négociation et la gestion des conflits

Les compétences en négociation et en gestion des conflits sont essentielles pour les managers. Elles leur permettent de mieux comprendre et de gérer les conflits entre les employés. Mais également avec les différentes parties prenantes de l’entreprise. Elles leur permettent également d’envisager les différents points de vue. Finalement de trouver des solutions qui sont acceptables pour toutes les parties.

L’intelligence émotionnelle est un ensemble de compétences permettant de comprendre, de gérer et de maîtriser les émotions. Elle est de ce fait considérée comme un outil essentiel pour la négociation et la gestion des conflits. En effet, elle permet de comprendre les motivations et les sentiments des autres. C’est un élément clé qui aide à avoir une meilleure prise sur la situation. L’intelligence émotionnelle peut également aider à créer une atmosphère plus positive et plus constructive. C’est essentiel pour une bonne négociation et une bonne gestion des conflits.

Soft skills manager : gérer les conflits

La gestion des projets : un savoir-être managérial ?

La gestion de projet est un hard skill. Elle peut s’apprendre. Il existe des outils et des méthodes. Et c’est en effet un des compétences les plus recherchées par les recruteurs. Elle est indispensable dans tous les rôles d’organisation (« Où est le capitaine ? »). Toutefois, il s’agit aussi de posséder les compétences comportementales adéquates. A savoir, la capacité d’écouter votre équipe, à créer des connexions entre les différents acteurs du projet, à communiquer… Mais aussi à négocier et à gérer des conflits.

Parmi aussi les soft skills indispensables, la gestion du stress est en bonne place !

La capacité à gérer le stress est fondamentale pour les managers et les chefs d’équipe. Elle leur permet de mieux appréhender les conflits qui peuvent survenir au sein de leur équipe. S’il s’agit d’un manager commercial, cela peut être tous les problèmes qui surviennent dans les relations avec les clients. Au final, la maîtrise du stress est un élément clé pour les managers et les responsables d’équipe. Elle leur permet de prendre des décisions éclairées. Le résultat est une meilleure gestion des équipes pour atteindre les objectifs.

La capacité à gérer le stress est liée à l’intelligence émotionnelle. L’intelligence émotionnelle est la capacité à comprendre, à gérer et à exprimer ses émotions. C’est elle qui va aider à apprivoiser le stress. Le manager comprend ses propres émotions, et celles des autres. Ainsi, il sait réagir. Et il a la bonne réponse aux situations stressantes. L’intelligence émotionnelle facilite la compréhension de ses propres limites. Elle permet donc de mieux gérer ses sentiments et ses réactions face à des situations stressantes.

Rechercher l’esprit d’entreprendre chez un manager

L’esprit d’entreprendre est une soft skill indispensable pour un manager. Il lui permet d’avoir une vision plus large et plus innovante de la gestion des affaires. Le responsable d’équipe prend ainsi des décisions plus audacieuses et créatives pour atteindre ses objectifs. De plus, l’esprit d’entreprendre aide les managers à penser de manière stratégique. Ils prennent plus facilement des initiatives pour améliorer leurs performances. Enfin, l’esprit d’entreprendre favorise la collaboration et la motivation des employés. C’est un point essentiel pour la réussite d’une entreprise.

Soft skills : Rechercher l’esprit d’entreprendre chez un manager

Un manager doit être orienté gestion du temps

Un manager doit impérativement savoir gérer le temps. Cela lui permet de mener à bien ses projets. Et ainsi d’atteindre ses objectifs. Cette soft skill peut s’ apprendre. Il existe de multiples techniques (matrice Eisenhower, méthode Moscow, etc.). Des entreprises proposent aussi des outils dédiés pour les plus désordonnés ;-). Mais un caractère organisé, auant confiance en soi sera plus enclin à réussir. Un manager doit savoir prioriser les tâches les plus importantes. Il doit allouer le temps nécessaire à chaque activité. La gestion du temps permet également à un manager de mieux gérer son stress. Et de mieux communiquer avec ses collaborateurs.

Quels sont les soft skills qu’un recruteur doit identifier chez un Manager ?

En conclusion, la maîtrise de certaines compétences non techniques est essentielle pour qu’un manager réussisse dans son rôle. Par exemple, de communication, de résolution de problèmes, d’empathie et de résolution de conflits. Ces compétences lui permettent de diriger efficacement son équipe. Elles suscitent le respect. Et elles aident à créer une atmosphère de collaboration. Comprendre l’importance de ces compétences et les évaluer lors d’un entretien sont d’excellents moyens de s’assurer que la bonne personne est choisie pour diriger l’équipe.