Les erreurs les plus fréquentes dans les annonces

Le coût des annonces est un budget important. Il faut donc que l’annonce génère des candidatures ciblées en nombre.

Selon nos utilisateurs de notre logiciel de recrutement, voici une synthèse des erreurs les plus fréquentes à éviter :

Être trop vague dans le texte de l’annonce

Cela parait évident, mais c’est l’erreur la plus fréquente. Pourquoi ?Parce qu’il est facile de faire un copier/coller d’un texte standard. En oubliant les caractéristiques détaillées du poste ou le salaire, vous pouvez vous retrouver avec des centaines de candidatures hors cibles. Cela coûte du temps et des ressources. A ce stade, la mise en place d’un questionnaire peut être aussi d’une aide précieuse.

Rechercher un super-candidat

Les recruteurs s’attendent souvent à recruter une copie conforme du salarié qui était en place. C’est oublier que celui-ci a pris souvent des responsabilités supplémentaires au fil des ans. En reprenant telles quelles ses fonctions dans l’annonce, les candidats risquent d’être effrayés par rapport à la réalité de ce type de poste.Comment l’éviter ?
Dans le texte de l’annonce, il faut revenir aux fonctions initiales du poste.

Ignorer le principe : « attirer et repousser »

Votre annonce doit attirer les candidats que vous voulez, et repousser ceux que vous ne voulez pas.Comment le faire ?Grâce au paragraphe « Profil » de l’annonce. Il est recommandé de détailler le profil recherché (en respectant le cadre juridique : pas de discrimination). Préciser par exemple que « telle expérience est plus que souhaitée ». Les mots et les phrases utilisés doivent aider les candidats à s’identifier au poste. Donc, assurez-vous que ceux-ci sont inclus dans l’annonce.

En résumé, il faut donc être précis dans l’annonce, et ne pas attendre quelqu’un pour endosser le costume du salarié parti. Ainsi, lorsque vous recevez les candidats, assurez-vous de les juger sur leurs mérites propres et non par rapport à la personne à remplacer.

Comment gagner 1 heure avec 5 questions ?

Lorsqu’on trouve la « perle rare » dans un CV, en général on se « précipite » pour placer un rendez-vous !

Mais avant de placer un rendez-vous au téléphone, on oublie souvent d’aborder quelques sujets qui éviteraient de perdre (et de faire perdre) 1 heure d’entretien.

Le lieu de résidence.

Un changement d’emploi, c’est un changement de vie. Demandez au candidat où il se voit dans 6 mois, s’il prévoit de déménager, s’il connait son temps de trajet, et vérifiez dans son CV des exemples de temps de parcours similaire ou supérieur.

Le salaire.

Il est impératif de connaître les attentes du candidat. Il ne faut pas hésiter à fournir la tranche maximum du poste, si ses prétentions ne s’inscrivent pas dans la fourchette. Cela permet de gagner du temps et d’être honnête avec le candidat.

Son intérêt pour le poste.

Le candidat doit précis pour éviter des déconvenues. Si c’est un commercial, quelle partie de la vente il préfère. S’il répond argumenter avec les gens, demander s’il parle du démarchage téléphonique ou de la rencontre de clients. Chercher à connaître ce qu’il aime et n’aime pas.

Ses aspirations.

Le candidat veut travailler pour votre entreprise. Mais ses souhaits à long terme sont souvent moins bien perçus. Comment veut-il évoluer ? De quelle manière le poste peut l’aider ? Pourquoi changer aujourd’hui ? Il est important de déterminer si ses objectifs sont réalisables dans le poste.

Connaissances spécifiques.

On est pas expert de tous les métiers. Souvent on demande si « oui ou non » le candidat connaît tel ou tel produit ou technique. Il est préférable de demander au candidat d’expliquer de manière précise et synthétique son métier. C’est un excellent moyen de l’amener à s’ouvrir et de vérifier sa maîtrise du sujet.

Grâce à des questions ciblées en ligne, notre logiciel de candidatures facilite cette pré-qualification.

Les 3 points clés pour un recrutement réussi

Lors de discussion avec des cabinets de recrutement sur le candidat idéal, c’est à dire celui d’un recrutement réussi, il se dégage généralement un consensus autour de 3 aspects clés.

L’attitude.

Il s’agit de la volonté d’apprendre, de s’intégrer, l’ouverture d’esprit, l’intérêt pour les nouvelles idées, l’intérêt à prendre des responsabilités. en bref, un bon état d’esprit.Forcément, ce type de personne est intéressant. Il sera « bien dans ses baskets », et forcément cela se verra au travail et  dans sa rapidité d’intégration.Il faut malheureusement noter qu’une « bonne attitude » ne s’apprend pas, et il faut donc en tenir compte.

Continuer la lecture de « Les 3 points clés pour un recrutement réussi »

Comment un manager peut-il faire échouer un recrutement ?

Pour un manager opérationnel participer à un processus de recrutement n’est pas toujours très motivant. Il faut mobiliser du temps, tenir compte des contraintes internes, préparer les rendez-vous…

Pourtant, son rôle est essentiel. Il peut faire basculer le recrutement vers une réussite… ou un échec.

Le chômage s’accroissant, les entreprises sont plus sélectives sur les compétences, les qualités personnelles, et la capacité d’adaptation des candidats. Continuer la lecture de « Comment un manager peut-il faire échouer un recrutement ? »

Faut-il faire une confiance aveugle à logiciel de recrutement ?

Un petite minorité de recruteurs pensent que les logiciels de recrutement peuvent tout faire, ou tout du moins réaliser la sélection des 5 derniers candidats à examiner. L’avancée des technologies et des algorithmes alimentent largement cette idée.

En effet, aujourd’hui il est courant d’effectuer une première sélection à partir de tests en ligne proposés par différents opérateurs, voire de semi-automatiser le refus si les critères ne sont pas remplis.

L’émergence des chatbots dans le domaine des ressources humaines va aussi ouvrir un nouveau pan d’activité dans le secteur du recrutement. Certaines expérience sont en cours pour réaliser effectivement une première sélection par intelligence artificielle. Continuer la lecture de « Faut-il faire une confiance aveugle à logiciel de recrutement ? »